SLR Magic 50mm F1.1

SLR Magic, fabricant d’optiques basé à Hong Kong a présenté fin 2015 un objectif audacieux en monture Sony FE. SLR Magic s’était fait connaitre à la grande époque des Sony NEX, en profitant de la pénurie d’optiques disponibles pour ces boitiers. Ils proposaient  des objectifs abordables à grande ouverture. J’avais acheté leur 28mm f/2 pour quelques dizaines d’euros. A ce prix là, il ne fallait pas s’attendre à la rigueur du Zeiss ou d’un Leica mais les résultats étaient intéressants… au centre avec d’énormes défauts sur les bords (vignettage, flou…). Mais un objectif attachant tout de même et le plaisir de régler l’ouverture avec une bonne vieille bague à l’ancienne.

Le SLR Magic 50mm F1.1 a fier allure sur le Sony A7, joli couple non ?

Le SLR Magic 50mm F1.1 a fier allure sur le Sony A7

Les Sony A7 sont d’excellents boitiers mais (l’histoire se répète) souffre d’une offre limitée d’objectifs disponibles en monture FE. La monture FE c’est la version plein format de la monture E de Sony, apparu avec les hybrides NEX (au format APS-C). Le « F » devant le « E » est là pour dire « Full » (frame), ou « monture E plein format en gaulois »…

Bref, même si Sony commence à proposer une gamme FE cohérente et aux performances impressionnantes (les prix aussi hélas), la diversité n’est pas le fort de l’offre FE pour le moment. Zeiss et Samyang ont longtemps les seules alternatives mais encore plus cher pour Zeiss, et sans autofocus pour Samyang.

En attendant l’arrivée de constructeurs comme Sigma, le 50mm de SLR Magic ne manque pas d’atouts : un 50mm en monture FE, ouvert  f/1.1 au prix inespéré de 350€, c’est… Noël !

Pourquoi si peu cher ?

Comment un tel objectif peut il être aussi abordable ?
Les raisons ne manquent pas :

  • pas d’autofocus, la mise au point se fait à la main
  • c’est un objectif « CINE », pour la video donc.
    La vidéo ça pardonne beaucoup plus que la photo, on est en 2 Mpx en full HD et en 8 Mpx en 4K… On est loin des 24 Mpx du A7 de base et des 42 Mpx de l’A7RII !
    De plus la vidéo c’est le mouvement et le mouvement focalise notre attention. Les défauts optiques passent au second plan et sont bien moins perceptibles.
  • pas de contacts électroniques avec le boitier : oubliez les données exif, l’objectif ne transmettra rien d’autre que de la lumière au boitier. Pas d’info d’ouverture, de focale (fixe, en l’occurence) ni d’identité. Il faut d’ailleurs activer la fonction « déclencher sans objectif ».

Belle construction à l’ancienne

Première pris en main : l’objet est plutôt bien conçu avec sa construction métallique et son poids respectable. Les bagues sont fluides même si un peu agressive pour les doigts. Un pare soleil métallique et démontable est déjà vissé sur la bête : jolie surprise !

Le SLR Magic 50mm F1.1 CINE, belle construction tout métal à l'ancienne

Le SLR Magic 50mm F1.1 CINE, belle construction tout métal.

Objectif « cinéma » oblige, les bagues sont métalliques et crantées pour une utilisation avec les accessoires de mise au point type follow focus et il n’y a pas de cliquets pour la bague d’ouverture.

La bague de mise au point est précise et tourne sur environ 130°, ce qui permet de faire un point précise sans s’y reprendre à deux fois. Le verrouillage sur le boitier et net, précis et souligné par un « clic » gratifiant.

Et sur le terrain

Alors qu’en est il sur le terrain ? La météo maussade et les courtes journées se prêtent particulièrement bien au test d’un ultra lumineux.

Première impression, la prise en main est bonne même si l’ensemble est étonnamment lourd par rapport à ce que j’ai l’habitude d’avoir en main. Il faut dire qu’avec ses 400 grammes, le 50 mm pèse 80 gramme de plus que le 28-70 du kit. Ceux qui utilisent le 24-70 f/4 ne seront pas surpris je pense.

Le gabarit est plaisant et bien adapté à l’A7 : ce qui  prouve, comme avec les objectifs Leica ou Voigtlander qu’un truc monstrueux n’est pas nécessaire pour faire rentrer la lumière.

Le SLR Magic 50mm F1.1 CINE est compact et parfait sur le Sony A7 : harmonie !

Le SLR Magic 50mm F1.1 CINE est compact et parfait sur le Sony A7

Vu la pluie incessante je débute le test à l’intérieur, ce serait dommage de le noyer maintenant. Gourmand de bokeh, je commence par tester la mise au point mini et c’est plutôt correct avec 50 cm.

Le SLR Magic 50mm F1.1 CINE produit une image très douce à grande ouverture. ici 1.1

Le SLR Magic 50mm F1.1 CINE produit une image très douce à grande ouverture.

Les bagues crantées ne sont pas très tendres pour les doigts et on est loin de la douceur d’un revêtement caoutchouté ! Mais après quelques minutes on s’habitue (à tout !) et ça reste utilisable. Les bagues sont fermes mais fluides, pour peu qu’il ne fasse pas trop froid. Les photos à l’intérieur et à distance minimum de mise au point sont très exigeantes : la zone de netteté est hyper fine, de l’ordre de quelques millimètres.

Le SLR Magic 50mm F1.1 CINE à f/1.1 la profondeur de champ n'excède pas quelques millimètres. : ne pas respirer

Le SLR Magic 50mm F1.1 CINE à f/1.1 la profondeur de champ n’excède pas quelques millimètres.

Sans les géniales aides à la mise au point du A7, cet objectif ne serait tout simplement pas utilisable. La loupe permet de peaufiner une mise au point parfaite, on arrête de respirer et clic clac dans la boite !

Le bonheur c’est de bosser à 100 ISO dans des conditions où j’ai plus l’habitude des haut ISO avec mon 28-70 !

J’ai mis une galerie avec des HD légendées avec des explications précises ici :

A l’extérieur

Nouvelles conditions de prises de vue, je vais faire un tour près du lac sous la pluie. En faisant quelques photos de paysage, je constate l’apparition d’un vignettage impressionnant dans l’oculaire.

aux grandes ouvertures, le vignettage grimpe avec la mise au point dans le lointain, impressionnant !

aux grandes ouvertures, le vignettage grimpe avec la mise au point dans le lointain

Sur l’écran arrière c’est encore plus flagrant et je décide d’enquêter sur la chose à l’abris.

Incroyable vignettage à pleine ouverture corrélé avec l'éloignement de la zone de netteté.

Impressionnant vignettage à pleine ouverture corrélé avec l’éloignement de la zone de netteté.

Après enquête, c’est la mise au point éloignée qui fait monter le vignettage. Le phénomène est d’autant plus sensible que l’ouverture est grande et la mise au point lointaine.

Un peu dépité au départ, je relativise pour plusieurs raisons :

  • on ne fait pas de la photo de paysage à grande ouverture
  • un vignettage même à ce point extrême est traitable en post production
  • on se console comme on peut 😉
Vignettage corrigé en post production (à partir d'un RAW)

Vignettage extrême corrigé en post production (à partir d’un RAW)

La nuit aussi !

Je n’ai pas pu résister à faire quelques photos de nuit à main levée et il faut reconnaitre que c’est bluffant. Les possesseurs d’A7S/SII connaissent sûrement mais moi c’était la première fois : il fait des photos quasiment dans le noir !

SLR Magic 50mm F1.1 à 1.1 ISO 16 000 : il fait nuit pour l'oeil mais pas pour lui, surprenant !

SLR Magic 50mm F1.1 à 1.1 ISO 16 000 : il fait nuit pour l’oeil mais pas pour lui

Vidéo

Je n’ai pas encore eu le temps de le tester suffisamment en vidéo mais je l’ai trouvé agréable et finalement assez facile à utiliser grâce au focus peaking du A7.

Vidéo tournée au Sony A7 et SLR Magic 50mm F1.1 à 1.1

Conclusion

Au final, je dirais que cet objectif, payé 450€ (350€ de matière auxquels il faut ajouter 70€ de transport, et 50€ de douane: aïe ça pique en bas du dos) est un investissement que je ne regrette pas. Il est tout sauf polyvalent : c’est un objectif exigeant pour celui qui veut en tirer la quintessence, mais ce caillou est aussi attachant et vous permet de vous sortir de situations d’extrême pénurie de lumière avec les honneurs.

Ne perdons pas de vue que c’est un objectif à prix canon pour la vidéo et que c’est lui demander beaucoup que d’être irréprochable sur des images fixes de 24 Mpx.

Je dirais que cet objectif est bien construit et agréable à utiliser mais qu’il est très exigeant. Pour en tirer la quintessence il faudra de la pratique et de la maitrise !